LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE

Suzuran, Aki Shimazaki : une nouvelle chance d’aimer (Tome I)

5 juillet 2021
booksnjoy-suzuran-aki-shimazaki

« Tu m’appelles sans voix, comme une clochette sans battant… » Dans un village reculé au pied du Mont Daisen, où l’on aperçoit la mer du Japon, Anzu pratique l’art de la poterie. Elle pétrit l’argile, module la matière, puis la glisse dans le Kama suivant un savoir ancestral hérité de son grand-père. Petite, c’est lui qui l’avait initiée à la céramique, décelant en elle un don particulier. Anzu a trente-cinq ans, un fils et un ex-époux ruiné dont elle a divorcé. Échaudée par son premier amour qui l’a quittée pour une autre, puis un mari qui l’a trompée, elle vit retirée, aspirant à une sérénité que ses proches ne cessent de troubler en cherchant à la caser. Contrairement à sa sœur aînée, dotée d’un charisme et d’un pouvoir de séduction innés, qui multiplie les relations avec désinvolture et légèreté sans se projeter dans la construction d’un foyer. Jusqu’au jour où cette dernière décide de lui présenter son fiancé. Un homme simple aux antipodes de ceux qu’elle a l’habitude de fréquenter, rencontré par le biais d’un rendez-vous organisé. Un choix étonnant au regard de la longue liste de prétendants. L’arrivée de Yûji ravive la jalousie entre les deux sœurs et fait ressurgir des secrets enfouis depuis des années, détruisant l’illusion d’une relation reposant sur de multiples mensonges et dissimulations. Dans une langue dépouillée, précise, d’une délicatesse infinie, Aki Shimazaki suit le fil de la vie d’une famille, perturbé par l’intrusion d’un étranger, dont la présence telle une onde de choc provoque des vibrations, modulant en profondeur la nature des relations. Ce soin accordé au détail et à la poésie, se manifeste jusque dans le titre, si bien choisi. Suzuran – muguet en français, est une fleur alliant douceur et force, et qui sous une apparente fragilité cache une forte toxicité : à l’instar des deux sœurs, dont la beauté vénéneuse de l’une tente d’éclipser et de corrompre la pureté de l’autre. Une situation délicate qui se dénouera avec grâce et subtilité, à l’image de ce roman tout en retenu finement brodé.


Mon évaluation : 4/5

Date de parution : 2020. Grand format aux Éditions Actes Sud, 168 pages.


De la même autrice…

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply