POLARS

Poulets grillés, Sophie Hénaff : un polar déjanté

3 avril 2017
booksnjoy - poulets grilles - sophie henaff

Poulets grillés, de la romancière Sophie Hénaff, est une de mes plus belles découvertes en matière de polars ! Et pourtant, nos chemins ont bien failli ne jamais se croiser. C’est en me rendant chez Gibert Joseph à Odéon pour faire l’acquisition d’un autre polar, que je me suis arrêtée sur cette couverture orange estampillée du macaron rouge « Prix des lecteurs sélection 2016 ». J’ai tout de suite été attirée par les couleurs, le graphisme de la couverture, et, généralement plutôt satisfaite des romans sélectionnés pour le prix des lecteurs, je me suis dit que je ne risquais pas grand chose en me le procurant. Que n’ai-je pas fait ?! Je n’ai pas pu le poser avant de l’avoir terminé. Ce roman policier est tout simplement désopilant, pétillant, attachant et j’en passe, en bref addictif.

Résumé

Le 36, quai des Orfèvres s’offre un nouveau patron. Le but de la manoeuvre : faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu’on ne peut pas virer et qui encombrent les services. Nommée à la tête de ce ramassis  d’alcoolos, de porte-poisse, d’homos, d’écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis… Il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés !

Albin Michel et Le livre de poche

booksnjoy - poulets grilles - sophie henaff

Poulets grillés et Rester Groupés, Sophie Hénaff

Polar ou pas polar ?

Ce roman a certes tout du roman policier – le commissaire, la brigade, le 36 quai des Orfèvres, une enquête – néanmoins, je trouve qu’il appartient à un genre plutôt hybride entre le polar et le roman feel-good. Je m’explique. L’intrigue, n’est pas vraiment au coeur du roman. C’est plutôt la vie de la brigade, ses éléments, leur façon d’interagir entre eux, qui cristallise l’attention du lecteur. L’écriture est légère, agréable et rythmée. Tout s’enchaine avec une étonnante facilité. Tous les ingrédients du roman feel-good sont présents et c’est ce qui rend le roman de Sophie Hénaff terriblement réussi. Étant une polar addict et appréciant particulièrement les romans feel-good, je ne pouvais qu’apprécier cette série de romans policiers 🙂

Enfin une femme commissaire !

Bon, j’exagère il y a dans la littérature policière des femmes commissaires, détectives, enquêtrices… Mais disons que ce n’est pas la norme, en général ce sont des hommes : Jean-Baptiste Adamsberg chez Fred Vargas, Carl Mørck chez Jussi Adler-Olsen, Camille Verhoeven chez Pierre Lemaitre, Kurt Wallander chez Henning Mankel, Yeruldegger chez Ian Manook… Sophie Hénaff, nous fait donc l’immense plaisir de placer une femme de caractère à la tête de sa brigade pour le moins hétéroclite. Je me suis tout de suite identifiée à Anne Capestan, pour plusieurs raisons : elle est indépendante, un brin solitaire, têtue, sportive, elle remet en cause l’autorité et a son (petit caractère) humhum 😉 Cette héroïne m’a tout de suite plue car je la trouve résolument moderne, elle parvient à rester féminine dans un « milieu d’hommes », tout en faisant preuve d’autorité et en tenant à bout de bras sa brigade. Chapeau bas Sophie Hénaff pour ne pas avoir basculé dans le cliché de la femme flic masculine ou à contrario de la femme flic jouant avec exagération de sa féminité.

Un polar déjanté peuplé de personnages truculents 

Poulets grillés, est le polar le plus drôle que j’ai eu l’occasion de lire. Les personnages sont ingérables, on a :

  • Le divisionnaire Buron, certes ronchon et autoritaire, mais attaché à sa protégée Anne Capestan.
  • Lebreton qui appartenait à la police des polices, mais étant homosexuel s’est vu mettre au placard.
  • Le lieutenant Merlot, alcoolique notoire.
  • Le lieutenant José Torrez, dit Scoumoune ou le chat noir. Ayant la réputation de porter malheur, personne ne souhaite faire équipe avec lui.
  • Orsini, suspecté d’entretenir des liens étroits avec la presse et de l’alimenter de manière abusive au détriment des enquêtes en cours.
  • Eva Rosière, qui, outre son travaille dans la police, est également romancière et ne se gène pas pour nourrir ses scénarios fictifs de faits réels.
  • Évrard, qui se soigne pour son addiction aux jeux.

Cette équipe ressemble plus à la cour des miracles qu’à une équipe de choc…. 🙂 Dès le début, on nous plante le décor : cette brigade de bras cassés sera en charge des affaires non résolues sans aucune obligation de résultat. C’est dire la confiance que les pontes de la police placent en eux.

 

Prix reçus

Poulets grillés :

  • Prix polar en séries
  • Prix Arsène Lupin
  • Prix du meilleur polar français
  • Prix du goéland masqué
  • Prix des lecteurs Polar 2016

Série policière

  • Tome 1 : Poulets grillés
  • Tome 2 : Rester groupés
  • Vite un tome 3 !!!

Conclusion

J’espère que ces deux tomes ne sont que le début d’une longue série. Sophie Hénaff a su imposer un nouveau genre de romans policiers humoristiques et je trouve que c’est très réussi ! Les personnages sont savoureux, l’intrigue très bien menée et l’écriture très agréable. À quand le tome 3 des aventures de la brigade de Capestan ?!

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Sophie 20 avril 2017 at 19 h 13 min

    Coucou. Je découvre ton monde blog, très joli début. J’ai trouvé ton lien après avoir vu un like sur mon Instagram. Je te souhaite une belle route sur la blogosphère. Bises à la vanille 😘.

    • Reply Books'nJoy 21 avril 2017 at 16 h 49 min

      Bonjour Sophie, ton commentaire me fait super plaisir ! 😀
      Merci beaucoup, j’espère qu’il t’aidera à trouver de nouvelles idées de lecture. N’hésite pas à partager ton ressenti sur les ouvrages, articles… C’est fait pour ça 🙂

    Leave a Reply