COUPS DE COEUR LITTÉRATURE IRLANDAISE

Où es-tu, monde admirable ?, Sally Rooney : « Lorsque nous avons démoli ce qui nous enfermait, qu’avions-nous en tête pour le remplacer ? »

26 août 2022
booksnjoy-ou-es-tu-monde-admirable-sally-rooney

« C’est tellement dur d’y voir clair parfois, quand les choses que je croyais essentielles dans la vie se révèlent n’avoir aucune importance »/« La vie change plus vite que je ne le croyais. On peut avoir une existence misérable pendant longtemps, puis heureuse. Ce n’est pas tout l’un ou tout l’autre. La vie n’est pas gravée dans un sillon appelé « personnalité » qu’on suit jusqu’au bout. » Entre ces deux déclarations, dix-huit mois se sont écoulés. Alice, autrice à succès, fragilisée par sa récente célébrité, se remet d’une dépression dans un village d’Irlande. Tandis qu’Eileen occupe un poste sous-payé dans une revue littéraire à Dublin. Au fil de discussions cérébrales engagées par mails interposés, les deux meilleures amies d’une trentaine d’années échangent aussi bien sur leurs couples en construction, que sur la crise de la modernité. Plus abouti ; moins virulent que Conversations entre amis, davantage enveloppé de mélancolie ; moins pessimiste que Normal People, plus posé ; Où es-tu, monde admirable ? consacre Sally Rooney comme l’autrice géniale d’une génération désabusée. Celle des millennials en proie à l’anxiété face à une solitude contemporaine incarnée par des héroïnes hypersensibles, touchantes dans leur vulnérabilité. Porosité au monde, comportements passifs-agressifs, refus de s’engager, précarité, crise écologique et politique, abolition de « la monogamie hétérosexuelle coercitive », amitiés ambiguës et notion du couple à réinventer… on retrouve ici tous les ingrédients qui font le succès des romans de Sally Rooney. Reste que ce dernier est celui de la maturité. La bonne distance est trouvée. Que ce soit dans l’analyse introspective des états d’âme de ses personnages, ou lorsqu’ils interrogent la bonne façon d’aimer, arbitrant entre respect de l’intimité et crainte d’être abandonné. D’une focale micro : la vie banale d’un groupe d’amis, elle capture un instantané de notre société en chantier. Comme si le monde était une scène de théâtre où chacun fait son entrée, fort de sa singularité, évolue sur la brèche, puis tire sa révérence en ayant gagné en humilité. Le tout restant de continuer (maladroitement) à avancer.


Mon évaluation : 4,5/5

Date de parution : 2021. Éditions de l’Olivier, traduit de l’anglais (Irlande) par Laetitia Devaux, 384 pages.


Idées de lecture…

booksnjoy-normal-people-sally-rooney
booksnjoy-conversations-entre-amis-sally-rooney

No Comments

Leave a Reply