LITTÉRATURE ANGLAISE ROMANS

Nos espérances, Anna Hope : l’amitié survit-elle au passage du temps ?

12 mars 2020
booksnoy-nos-esperances-anna-hope-expectation

« L’entrée des chemins qu’elles n’ont pas empruntés ne s’est pas encore refermée. Il leur reste du temps pour devenir celles qu’elles seront. » Justement, ce temps l’a-t-on vraiment ? Ne nous file-t-il pas entre les doigts ? Choisir c’est exclure. Privilégier certaines opportunités et en mettre d’autres de côté. Grandir, pourrait se résumer à assumer ses choix. Au risque, de vivre une vie teintée de regrets. Et nos trois héroïnes en sont pétries. Hannah, Lissa et Cate se sont connues quand elles avaient vingt ans. La trentaine passée, leur vie ne ressemble pas à ce qu’elles s’étaient imaginées. Le désir de procréation pour Hannah a viré à l’obsession. Son couple parfait vole en éclats et ce qui aurait dû les rapprocher ne fait que les éloigner. Cate est paumée. De militante engagée amoureuse d’une femme, elle est devenue une mère au foyer complètement dépassée. Et Lissa, qui n’a pas réussi à percer en tant que comédienne, se retrouve à l’âge charnière où ses rêves de gloire se sont envolés et où il faut se confronter à la réalité. Anna Hope nous avait habitués à des romans historiques – Le chagrin des vivants et La salle de bal – au charme suranné. Cette fois-ci, elle explore à travers le destin de trois héroïnes la complexité des liens d’amitié. Comment celle-ci résiste-t-elle au passage du temps, aux rivalités, à la jalousie et aux ambitions avortées. Chacune des trois femmes agit comme un miroir déformant et exacerbe chez l’autre la sensation d’avoir échoué à un moment. Et pourtant, sous la plume acide d’Anna Hope, qui nous offre des portraits de femme sans complaisance, l’amitié résiste et persiste. Les trois héroïnes incarnent différentes facettes d’une même réalité, qui agrégées offrent un tableau nuancé de la féminité. Nos espérances est un roman extrêmement contemporain, qui interroge la place des femmes dans la société, le fossé entre nos attentes et la réalité, où l’amertume est tenue à distance par la force des liens d’amitié. L’amitié résiste non seulement au passage du temps, mais permet surtout de l’apprivoiser.

– Il faut s’accrocher à ses amitiés, Lissa. Les femmes. Elles sont la seule chose qui te sauveront au final.

De la même auteure…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply