COUPS DE COEUR DIVERS

New Year’s is Coming : {Bilan 2018}

31 décembre 2018
booksnjoy-new-year-bilan-lecture-2018-best-of

L’année 2018 s’achève et avant d’entamer une nouvelle année pleine de promesses, place au BILAN !!! Pour l’occasion, je vous ai concocté une liste de mes coups de cœur absolus, lus cette l’année, des must-read à côté desquels il serait dommage de passer. Puis je ferai un bilan général de mes lectures un peu plus bas, en essayant d’être la plus concise possible 😉

Des premiers romans

Parmi les premiers romans que j’ai lus cette année, trois se sont naturellement détachés. Pour l’émotion qu’ils ont su susciter – Fugitive parce que reine de Violaine Huisman, pour leur originalité – Fief de David Lopez, ou encore pour la justesse de ton d’un conte cruel raconté à hauteur d’enfant – La vraie vie d’Adeline Dieudonné, ces romans m’ont touchée.

Des œuvres romanesques

La « tendance » depuis quelques années est aux déclinaisons de la bio, autobiographie, autofiction, biographie romancée, exofiction… Il semble donc que j’évolue à contre-courant, puisque les romans que j’ai le plus appréciés cette année sont de « vrais » romans. Des ouvrages portés par un souffle romanesque inouï. Des destins d’hommes et de femmes passionnants. Bien loin des élucubrations nombrilistes de certains auteurs dont la vie ne présente qu’un intérêt tout relatif. Et ça fait du bien !!! 😛 Mille petits riens de Jodi Picoult est un page-turner d’une efficacité redoutable, un portrait peu flatteur de l’Amérique communautaire aux forts relents racistes. Un ouvrage tristement d’actualité… Jaume Cabré, l’écrivain catalan prolifique, signe un roman exigeant avec Confiteor. Un récit dense d’une érudition folle. Où passe l’aiguille de Véronique Mougin véhicule un message d’espoir fort, et fait l’effet d’une bouffée d’air frais malgré la dureté du sujet évoqué. L’auteure retrace le chemin parcouru par un rescapé des camps de concentration jusqu’aux plus prestigieuses maisons de haute couture. Cécile Coulon s’attèle dans Trois saisons d’orage à ausculter les âmes torturées de personnages tiraillés entre passion et raison. Un roman sombre qui se distingue par la finesse de l’analyse psychologique. Mes deux chouchous sont Des nouvelles du monde de Paulette Jiles – un western au charme fou mené tambour battant par un duo de choc terriblement attachant – et le sublime Miniaturiste de Jessie Burton, dont je suis ressortie envoûtée. Je remarque que les livres que j’ai le plus aimés sont pour la plupart des ouvrages de littérature étrangère. La raison est assez simple, et je ne cherche pas à faire de généralités, mais les auteurs étrangers écrivent beaucoup de fictions, ils font preuve d’imagination et ne cherchent pas à entretenir systématiquement un lien ténu avec le réel.

Des classiques

Cette année, j’en ai profité pour relire le chef d’œuvre d’Emily Brontë, Les Hauts de Hurlevent, des titres de mon auteur favori – Stefan Zweig, mais également pour dénicher de nouveaux classiques. Parmi ceux-là, le bouleversant Tanguy de Michel del Castillo, l’indispensable Pereira Prétend d’Antonio Tabucchi ou encore L’attrape-cœurs de J. D. Salinger.

Des histoires d’amour

Deux ouvrages me viennent immédiatement à l’esprit dans cette catégorie. La seule histoire de Julian Barnes porté par une plume d’une finesse remarquable et la magnifique déclaration d’amour d’André Gorz à sa défunte épouse, Lettre à D..

Retour sur une année de lecture !

L’année 2018, c’est un peu plus de quatre-vingt livres lus, et je ne compte pas ceux que j’ai abandonnés en cours de route. Eh oui ça arrive, ne me jetez pas la pierre ! La lecture doit rester un plaisir avant tout 😉 . D’ailleurs je fais une petite parenthèse sur le sujet. Comme Daniel Pennac le formule si bien dans son essai Comme un roman, dans lequel il désacralise la littérature tout en l’encensant, en énonçant les droits imprescriptibles du lecteur, je ne suis pas partisane de se forcer à finir une lecture quand celle-ci se révèle pénible. Personnellement, passé une bonne centaine de pages, lorsque je n’accroche pas, je n’insiste pas. L’objectif n’étant pas de s’écœurer. Mais il revient à chacun de choisir l’option qui lui convient (fin de la parenthèse).

Faire ce bilan a été l’occasion de faire un point sur mes activités de blogueuse. J’ai notamment réalisé que j’avais des manies de lectrice dont je n’avais pas forcément conscience auparavant. Il y a par exemple des moments clés dans l’année – comme les rentrées littéraires de septembre et janvier – où je vais lire beaucoup de nouveautés. Les lectures s’enchaînent, puis l’excitation retombe comme un soufflé. Je ne parviens plus vraiment à distinguer tel ouvrage par rapport à tel autre. Le risque, c’est simple, c’est le pire cauchemar de tout lecteur… J’appelle à la barre la MONSTRUEUSE PANNE DE LECTURE ! Assez proche de la sensation que l’on ressent à la fin d’un repas de noël, après avoir enfilé dix-sept parts de bûche 🙄 Je ne l’ai jamais vécue à 100% (ouf !), puisque j’utilise un moyen infaillible (à chacun sa méthode). J’entrecoupe ces périodes avec la lecture ou relecture de classiques. Faire ça me permet de prendre une bouffée d’air frais. Chaque lecteur a ses auteurs fétiches, ceux qu’il peut relire encore et encore sans jamais se lasser. Pour moi, ce sont les ouvrages de Stefan Zweig, des sœurs Brontë, d’Alexandre Dumas… Le GRAAL consiste à découvrir un auteur ou une œuvre que je ne connaissais pas. Ce fut le cas cette année avec L’attrape-cœurs de J. D. Salinger ou Pereira Prétend d’Antonio Tabucchi. Quant à Tanguy de Michel del Castillo, c’est peut-être le roman que j’ai le plus conseillé cette année. Si j’ai créé ce blog, c’est avant tout pour dire à ceux qui pensent que la lecture est un plaisir exigeant, qui demande du temps et de l’investissement, que le jeu en vaut la chandelle. Découvrir une voix, un univers, une plume, c’est de l’ordre de la révélation. Un plaisir immense et tellement gratifiant. Puisque l’on sait que ce n’est pas chose aisée que d’être ainsi touché. Alors je ne peux vous conseiller qu’une chose pour cette nouvelle année, c’est de prendre le temps, de ne pas partir avec des à priori négatifs de but en blanc, mais d’accepter que les plus belles choses requièrent un effort pour être appréciées.

Mes résolutions pour 2019

De mon côté, je vais continuer à chroniquer, lire, me tenir informer, échanger… afin de vous dénicher des pépites, des titres à côté desquels vous auriez pu passer. En espérant, que vous trouverez votre bonheur. Et surtout n’hésitez pas à me faire part de vos ressentis de lecteurs et à me conseiller des ouvrages que vous avez appréciés. Je n’ai qu’un seul objectif avec ce blog, vous donnez envie de lire. Alors je suis tout ouïe, chacune de vos suggestions sera la bienvenue ! 🙂

Quant à mes résolutions pour 2019, les voici :

  • Me faire plaisir et lire au gré de mes envies.
  • Ne pas culpabiliser si j’abandonne un roman, ce n’est peut-être tout simplement pas le bon moment. Rien ne m’empêche de reprendre ma lecture plus tard.
  • Découvrir de nouveaux classiques et de nouvelles plumes.
  • Poursuivre la lecture de certains auteurs (Carole Martinez, Cécile Coulon, Sorj Chalandon, Jonathan Coe, Julian Barnes, Serge Joncour, Jodi Picoult…)
  • Ne pas partir avec des à priori (Don’t judge a book by its cover ! 😉 )
  • Sortir de ma zone de confort.

Et vous, quels ont été vos coups de cœur ? Et quelles sont vos résolutions pour la nouvelle année ?

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2019 !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Ellea Malkin 1 janvier 2019 at 23 h 08 min

    Rien qu’avec cet article, tu m’as donné envie de te lire et de te suivre…
    Quelle écriture !!
    Merci !
    A bientôt

    • Reply Books'nJoy 2 janvier 2019 at 22 h 09 min

      Oh mais merci à toi d’avoir pris le temps de me lire 🙂 J’espère que tu trouveras ton bonheur dans mes coups de cœur de l’année ! Et je te remercie pour tes jolis mots.
      Très belle année à toi,
      À bientôt j’espère

    Leave a Reply