ROMANS

Loup et les hommes, Emmanuelle Pirotte : rentrée littéraire 2018 (#RL2018)

9 septembre 2018

Aux amateurs de romans d’aventure, à ceux qui cherchent à être dépaysés, à s’évader vers des contrées lointaines où la sauvagerie règne et où la barbarie le dispute au pouvoir de l’émerveillement, à ceux-là, ce roman est fait pour vous. Emmanuelle Pirotte, historienne de formation, nous embarque avec Loup et les hommes dans un périple à destination des terres indiennes. Contrées sauvages à la nature luxuriante et aux paysages éblouissants. Nous sommes en 1663, Armand est un ancien noble déchu tentant vainement de redonner à son blason le prestige d’antan. Celui des périodes fastes où sa famille suscitait crainte et admiration et qui lui a été retiré. Au cours d’une soirée, il surprend au cou d’une jeune femme le saphir légué par sa mère à son frère bien des années auparavant. Cette vision ressuscite en lui des sentiments endormis. Réminiscences de ses fautes passées. Conscient d’avoir commis un crime abject, la culpabilité de son geste ne lui laisse aucun répit. Juste corollaire pour avoir dénoncer ce frère envoyé aux galères. Tiraillé par la jalousie et rongé par l’aigreur, il s’était vengé de ce frère adulé, doté d’une aura mystérieuse capable d’envoûter tous ceux amenés à le fréquenter. Abandonné à sa naissance, les parents d’Armand avait élevé Loup comme leur digne héritier. Tout l’amour de sa mère lui était destiné, ne laissant à Armand rien pour se consoler. Armand a souffert de ce manque d’affection jusqu’à haïr férocement son frère, qu’il aimait tant. Et pourtant, à l’aune de sa vie, il ressent le besoin d’expier ses fautes. En route pour l’Iroquoisie, à la recherche de Loup, il ne soupçonne pas encore le changement qui va s’opérer en lui. Loup et les hommes explore la complexité des relations fraternels et la violence des sentiments humains, partagés entre désir de vengeance et besoin de se faire pardonner. Le tout dans des décors grandioses qui frappent l’imagination et nous font entrevoir un monde au sein duquel les rapports humains sont délestés des artifices qui viennent les dénaturer.

Rivalité fraternelle

Le roman s’ouvre sur la vision d’Armand. Rencontre qui le renvoie à un passé douloureux, offrant ainsi au lecteur une porte d’entrée dans l’esprit du vieil homme, désormais prêt à se confier. Les souvenirs affluent de cette enfance que Loup lui a volée. Puisque l’enfant prodige était le point de mire de toute les attentions, tandis que lui n’était pas désiré. Ce que sa mère ne manquait pas de lui faire cruellement sentir. Malgré l’instinct protecteur de Loup envers Armand, ce dernier ne peut s’empêcher de nourrir à son encontre une rancoeur féroce. En révélant la vérité sur la naissance de son grand frère, il saisit enfin l’opportunité de se venger des humiliations subies. Armand ne mesure pas les conséquences de ses actes et fait basculer toute sa famille dans l’infamie. Il perd ses titres de noblesses, on lui retire ses terres. Loup, quant à lui, est condamné aux galères. La vue du collier a tout fait affluer dans l’esprit d’Armand, désormais préoccupé. Conscient du poids de son péché il embarque avec son valet – Valère – pour l’Amérique, bien décidé à obtenir le pardon de Loup. Avec pour seul point de repère la perspective de retrouver cette jeune femme aperçue dans un salon mondain parisien. Comme s’ils étaient reliés par un lien invisible, Loup détecte la présence de son frère. Sorte de reconnaissance instinctive, qui les guide inéluctablement l’un vers l’autre. Lui, qui autrefois était consumé par l’esprit de vengeance avait réussi à trouver un sentiment de paix dans ces contrées arides. Et pourtant, la perspective de revoir son frère le plonge dans un état fébrile. Des années se sont écoulées depuis la trahison d’Armand, néanmoins rien n’y fait, la colère de Loup ne faiblit pas. On suit en parallèle la progression des pensées des deux hommes. Emmanuelle Pirotte à travers les destins croisés d’Armand et de Loup nous raconte deux versions d’une même histoire. Chacun percevant à travers le prisme de ses émotions une réalité identique mais vécue différemment. Au delà du conflit fratricide, c’est tout un monde qui s’offre à nous. Les us et coutumes du peuple iroquois. Leur liberté de moeurs. L’acceptation des relations homosexuelles notamment. À la fois roman d’aventure et récit historique, Emmanuelle Pirotte met au service de la narration sa maîtrise du contexte culturel et politique. La lutte avec les puissances occidentales, la lente disparition des peuples aborigènes que l’ont sait condamnés à l’extinction ou à l’assimilation. Loup et les hommes est un roman riche dans lequel on se glisse avec plaisir.

Conclusion

Dans la veine des romans de cape et d’épée d’Alexandre Dumas avec une touche de nature writing, Loup et les hommes joue avec les codes du roman historique et offre un beau moment d’évasion. Je vous le conseille ! 😉

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply