COUPS DE COEUR ROMANS

Les mains du miracle, Joseph Kessel : le médecin prodige (#ClassicBooks)

31 janvier 2019
booksnjoy-les-mains-du-miracle-joseph-kessel

Les mains du miracle de Joseph Kessel est de ces livres méconnus, qui une fois entre les mains du lecteur procurent un sentiment de bonheur immense ! L’auteur retrace le destin exceptionnel de Felix Kersten. Doté d’un don, lui permettant de soulager les douleurs les plus aiguës par la seule pression de ses doigts, et d’une connaissance innée du système nerveux humain, le médecin prodige sauva des milliers d’hommes pendant la seconde guerre mondiale. À l’aube du conflit, Felix Kersten jouit du prestige considérable que lui confèrent les massages thérapeutiques qu’il pratique. Himmler, qui souffre de crampes chroniques et de spasmes à l’estomac le somme de le soulager. C’est alors que le miracle opère. Les mains du docteur d’une agilité stupéfiante parviennent à apaiser le bourreau. Entre ses mains expertes, Himmler devient aussi doux qu’un agneau. Délesté des douleurs qui entravent son action, Le Reichsführer fait preuve d’une incroyable imprudence. Il se confie à cœur ouvert à celui qu’il appelle son bouddha magique. Il révèle des secrets d’état, s’ouvre sur la santé chancelante du Führer. Au fil des séances, l’emprise du docteur s’accroît. Felix Kersten, qui s’est toujours tenu à l’écart des jeux diplomatiques, se mue en agent secret à la solde des alliés et parvient à soustraire à la folie nazie des milliers d’individus. Joseph Kessel rend compte avec finesse de la lutte acharnée dans laquelle s’est engagé le médecin, de l’étau qui se resserre peu à peu sur le chef de la Gestapo. Felix Kersten tisse sa toile et parvient au fil des années à recruter des alliés dans l’entourage de l’homme le plus dangereux du IIIe Reich. Si Joseph Kessel ne prenait pas soin dans le prologue de préciser qu’il s’agit d’une histoire vraie, celle-ci semblerait tout droit sortie de l’imaginaire du romancier. À l’instar des Parques qui tenaient la vie des hommes entre leurs mains, le médecin débonnaire, dont la corpulence imposait d’office la sympathie, exerça une influence inestimable sur le sort de milliers de condamnés.

Un destin romanesque hors du commun !

Les mains du miracle est une mine d’or pour qui aime les destins d’exception. La vie de ce docteur finlandais, devenu médecin particulier de Himmler pendant quatre an et demi, est une matière brute formidable pour un romancier aussi doué que Joseph Kessel, un conteur né. Ce n’est que maintenant que je découvre ce roman, et pourtant plus jeune j’aurais adoré aborder ce pan de l’histoire via un prisme romanesque tel que celui-ci. On y apprend que Hitler souffrait d’une paralysie syphilitique progressive, provoquant les accès de colère que l’on connaît. Le peuple allemand était gouverné par un fou furieux en liberté atteint d’une maladie grave. Information cruciale que seuls les membres restreints de sa garde rapprochée connaissaient. La biographie romancée signée Joseph Kessel est truffée de détails passionnants. C’est une véritable percée dans les coulisses de l’histoire. Comment cet épisode a-t-il pu tomber dans l’oubli avant que Joseph Kessel ne se décide à lui consacrer un roman ? L’auteur retrace le parcours d’un homme pacifiste, que rien ne prédestinait à jouer un rôle clé. Felix Kersten partageait sa vie, avant d’être rattrapé par la réalité, entre ses patients et les plaisirs que la vie lui offrait. Observant de loin la montée au pouvoir d’Hitler. C’est pour rendre service à un ami, qu’il accepte avec réticence d’ausculter le bourreau nazi. Le docteur éprouve une répulsion instinctive à son contact, Himmler et son entourage cristallise tout ce qu’il exècre. Un désir de puissance immense couplé à une volonté d’anéantir. Felix Kersten n’est pas un idéologue, encore moins un fanatique. Mais un homme rond, gourmand, qui inspire d’office confiance. Son aveuglement face aux événements qui se préparaient, il l’a cher payé. Contraint de rappliquer au moindre souci de santé d’Himmler. Et pourtant, chose impensable, cette proximité est une manne tombée du ciel. Le docteur soutire avec une facilité déconcertante des informations à l’incorruptible du régime. Tous les faits évoqués dans le roman ont été vérifiés. Joseph Kessel fait d’une histoire vraie, une œuvre romanesque vertigineuse.

Conclusion

Si vous n’avez pas encore lu Les mains du miracle de Joseph Kessel, LISEZ-LE !

Je vous laisse découvrir la lecture qu’en fait Guillaume Gallienne dans son émission sur France Inter, Ça peut pas faire de mal.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply