ROMANS

La Femme aux Cheveux roux, Orhan Pamuk : le mythe d’Œdipe revisité

15 mars 2019
booksnjoy-la-femme-aux-cheveux-roux-orhan-pamuk-mythe-oedipe

Dans une langue limpide et enchanteresse, l’écrivain turc Orhan Pamuk, Prix Nobel de littérature, revisite le mythe d’Œdipe à travers le destin d’un jeune turc. Alors que les idées politiques du père de Cem lui avaient valu l’emprisonnement des années auparavant, le jeune homme comprend que cette fois-ci c’est différent. L’ombre d’une femme plane sur la disparition de son père. L’adolescent vit ce départ comme un abandon et se convainc de la nécessité de partir gagner un été de quoi financer ses études auprès d’un maître puisatier. En l’absence d’une figure d’autorité vers qui se tourner, le jeune Cem voit dans le maître puisatier un père de substitution. À la fois autoritaire et désireux de transmettre un savoir ancestral, ce dernier suscite chez son élève des sentiments ambigus, partagés entre respect de l’autorité et désir de s’en affranchir, mâtinés d’un besoin irrépressible de ne pas décevoir celui qu’il associe désormais à une figure paternelle. Sa rencontre avec une femme aux cheveux d’un roux flamboyant et à la beauté incandescente, membre d’une troupe de comédiens ambulants et de plusieurs années son aînée, ajoutera à la confusion du moment. Bercé par des mythes et des légendes venus d’Orient, envoûté par celle qui restera pour toujours son premier amour, le jeune Cem voit son destin basculé en commettant un geste qu’il regrettera pendant des années. Son obsession pour le mythe d’Œdipe et la violence des liens unissant pères et fils, naîtra de cet acte dont il ne parviendra pas à s’absoudre, le hantant nuits et jours, jusqu’à ce qu’il se confronte à la vérité. Orhan Pamuk convoque les textes anciens et y puise de quoi éclairer la vie d’un homme amputé de son père. La Femme aux Cheveux roux est un conte initiatique, une fable sensuelle et cruelle sur la Turquie contemporaine que permettent d’éclairer des histoires fondatrices ayant survécu au passage du temps et sur lesquelles elle s’est bâtie inconsciemment. Orhan Pamuk souligne la difficulté de se rendre maître de son destin et interroge notre degré de liberté.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply